{On a testé} Le Siège auto Stages Isofix de Joie

L’été est bel et bien finit… Cela ne fait désormais aucun doute!
Comme tu as pu le voir, durant le mois d’août, nous avons beaucoup voyagé, et ce pendant de longues heures.
Pour ce faire, chacune de nos jolies bulles était équipée comme il faut!
* Lina dans le BeFix de Nania
* Maély dans le Guardianfix 3 de Kiddy
* Théa dans le Stages isofix de Joie

C’est de ce dernier dont je viens te parler. Nous l’avons reçu en juin pour le tester! C’était parfait juste avant les grandes vacances 😉
Avant de te donner mon avis, voici les caractéristiques de ce siège auto.

  • Groupe 0+/1/2 (soit de 0Kg à 25Kg ou de la naissance à environ 7ans)
    Il est norme ECE R44/04,  il s’utilise en dos route jusqu’à 18Kg, soit très tard car par exemple Maély à 4 ans pouvait encore y aller par rapport à son poids.
    Sachant que la loi dit 15 mois dos à la route, c’est le top du top! Le dos route est 5 fois plus sécuritaire que le face route.
    Puis il passe en face route avec le harnais 5 points de 9 à 18kg et enfin en groupe 2 de 15 à 25kg avec la ceinture de sécurité.
  • Niveau “matériaux”, ce siège auto est vraiment bien, il est conçu en acier et est donc très solide en cas de collision. Il possède un appuie-tête Tri-Protect ™ avec 3 couches de sécurité, avec en plus a mousse Intelli-Fit ™ brevetée. Il y a également des panneaux d’impact latéraux Guard Surround Safe ™ qui protègent l’enfant en cas d’impact latéral.
  • Installation isofix (dos ET face route) avec 10 positions de fixation ainsi qu’avec une jambe de force pour une stabilité supplémentaire. Isofix je connaissais et j’adore ce système qui permet de bien maintenir le siège auto. Le Stages Isofix possède aussi une barre à rebond intégrée sur la base
  • 7 positions d’inclinaison (dos ET face route) ça c’était un des points importants pour moi, pouvoir incliner le siège-auto car en grandissant, l’enfant chercher à regarder autour de lui quand il est en éveil, mais quand il s’endort, autant qu’il soit dans une bonne position. La têtière se règle facilement afin d’être ajusté au mieux, le harnais est un 5 points évidemment et bien molletonné. Il se règle automatiquement avec la têtière. ça c’est génial car ça t’évite de tout dé-housser & défaire pour le régler.
  • Pour vérifier si ton siège est bien installé, c’est simple, tu as des petits témoins qui te l’indiquent que ce soit sur la base isofix ou la jambe de force.
  • Petit plus, la coque Gemm peut se fixer sur la base

Aller après la théorie, la pratique 🙂


Voici donc quelques photos du Stages Isofix en action, avec quelques photos de mes nanas dedans!
Rose, le bébé de Lina, a accepté de se prêter au jeu aussi


Théa est donc en dos route et le restera sans doute un long moment!
Elle y est super bien installée, grâce aux différentes positions d’assise.



Maély est quand à elle aussi bien installée, même si ça me fait drôle de la voir dans ce siège ah ah, mais on peut ainsi voir qu’elle y rentre très bien 😉 Bon à 5 ans le dos route devient un peu juste pour elle, surtout qu’elle fait plus de 18 kg, donc le face route est la meilleure solution.

Ce que j’ai aimé:
Ce siège est vraiment complet à mon sens, il permet de suivre l’évolution de notre enfant. Il est très facile à installer puisqu’en 5 min il était dans la voiture, et pourtant je ne suis pas une super technicienne! Il est également ultra simple d’utilisation, avec une seule main tu peux tout régler quasiment, oui les harnais ça reste encore un peu fastidieux. La housse est entièrement déhoussable afin de pouvoir la passer en machine.

Ce que j’ai moins aimé:

  • Les harnais au niveau des cuisses de ma bébé la serrent un peu, enfin ils ne remontent pas assez à l’entre jambe à mon sens
  • Nous avons un 5008 et en dos route, on ne peut pas baisser complètement le siège passager
  • Pour informaton, tous les produits de puéricultures doivent passer des tests prévus par les normes européenne pour pouvoir entrer sur le territoire français.
    Le Stages Isofix a bien passé les crash-test obligatoires prévus dans la norme R44 et est de ce fait bien homologué pour être commercialisé en France. Il n’a pas encore passé les crash tests indépendants comme l’Adac. (C’est une commission qui décide quelle marque, quel siège auto passera les tests indépendants. Ces tests-ci ne sont pas faits à l’initiative du fabricant), la prochaine session doit avoir lieu cet automne! Je vous indiquerai évidemment si le Stages Isofix a été sélectionné pour ces tests!
    Je l’utilise quand même en dos route seulement, car pour l’avoir déhoussé, il est plein de polystyrène et que ça m’a rassuré. Ainsi que les panneaux latéraux. Maintenant pour être hônnete, je ne l’utiliserai pas en face route tant que je n’aurai pas ces tests indépendants.
    [Petite remarque, je tiens à préciser que le Stages Isofix n’est pas le EveryStage! Je le précise car beaucoup ont cru que c’était ce dernier en Insta Story]

    Par ailleurs la marque JOIE a des sièges auto qui ont passé haut la main les tests indépendants, comme le Spin 360, le Trillo Shield, le Trillo Luxx la coque i-gemm & i-base. Des sièges qui sont d’ailleurs recommandés par Sécurange qui n’est autre que la bible des sièges-auto=)

tu peux le retrouver ici pour un prix variant de 350€ à 400€

Bisous bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *