{Blédina: Parents Témoins ~~ Jour 2}

C’est parti pour la seconde journée à Brive la Gaillarde avec la suite de notre visite de l’usine Blédina!

Le premier article, c’était ici 🙂

Pour cette seconde journée, nous avons donc été à l’usine de Brive-la-Gaillarde pour découvrir le service R&D (Recherche & Développement), puis la fabrication de nos petits pots et enfin l’usine pilote.

C’était une superbe journée, assez longue, mais tellement enrichissante, et sincèrement très amusante!

Première étape: La rencontre avec le directeur de l’usine!

Il nous explique combien la marque est attachée à certaines valeurs, mais aussi que depuis les années 90 il y a des réglementations sur les pesticides & métaux lourds!

Une charte qualité est très rigoureusement mise en place afin de suivre les besoins nutritifs de bébé.

Ainsi par exemple, dans un petit pot de carottes, on y retrouver de la carotte (jusque là quoi de plus logique), du jus de cuisson… et c’est tout! Si si je t’assure rien de plus!

A savoir que dans la carotte de ce petit pot, il y a 5000 fois moins de métaux lourds que dans une carotte que tu achètes toi.
Autant te dire que moi qui pensais que cuisiner moi-même des petits 
plats à bébé était meilleur… je me rend compte que pas forcément! Attention hein, je ne dis pas que c’est mauvais, loin de là 🙂

C’est alors naturellement posé la question « Pourquoi dans ce cas Blédina n’a pas le label Bio? » Et bien pour une question d’argent ma p’tite dame!

Et oui se faire labelisé bio a un coût qui se répercuterait… sur le prix d’achat!

1/ notre visite dans le département R&D, où nous avons rencontré le chef cuisinier Guillaume Troucat!

Avant de passer à la pratique, nous avons appris que ce département permet d’élaborer une recette en tenant compte des besoins nutritionnels de bébé, mais aussi d’un contrôle qualité!

Le chef, à l’aide de nutritionnistes et de chef de projet imagine en premier lieu une recette. Mais avant de la tester, il faut tout noter dans un logiciel qui regroupe pas moins de 140 produits

de base (avec leur composant etc…) Tant que ce logiciel ne dit pas que tout est ok, aucun test n’est lancé!

Suite à ça, on reproduit donc la recette dans la cuisine du chef!

Toutes les recettes sont testées auprès de parents, d’enfants etc…

Avant de lancer un nouveau produit, il faut compter entre 80 à 90% de satisfaction!

A noter qu’il ne faut pas moins d’un an pour sortir une nouvelle recette!

Suite à ces petites explications, nous passons à la dégustation!

Dans un premier temps on goûte différentes sortes de carottes pour ainsi comprendre comment sont choisies celles pour les petits pots!

Puis nous avons la chance de tester une nouvelle recette à venir! Tu comprendras qu’il s’agit d’un lacté, mais chut, c’est encore un secret 😉

Nous passons ensuite en cuisine pour détailler la contenance d’un petit pot!

Et nous enfilons une paire de lunettes ainsi qu’une pince pour se boucher le nez et faire un test de reconnaissance. Cela nous a permis de comprendre

que pour apprécier chaque saveur, tous nos sens sont importants!

Une fois que la recette est validée, on se rend dans la salle « texturomètre » afin de gérer les différentes textures qui seront présentes dans le petit pot!

Un enfant de 4 mois ne mange pas la même texture qu’un enfant de 20 mois 😉

Je n’imaginais pas du tout que la taille des aliments était à ce point millimetrée!

2/ Notre visite à l’usine pilote
(Appareil photo interdit)

C’est personnellement la dernière étape que nous avons faite, mais logiquement c’est dans cet ordre que cela se passe!

Déjà qu’est-ce que l’usine pilote? C’est une usine de fabrication à petite échelle!

Une fois que la recette est validée, il faut lancer la production! Mais avant de la lancer à super grande échelle, on le fait à taille réduite.

Ainsi on peut voir si les textures se maintiennent bien à grande quantité etc… Parce qu’on est bien d’accord qu’une recette n’est pas toujours pareil quand on la cuisine pour 2 ou pour 30!

Là c’est exactement ce qu’on veut voir!

Seulement une fois que la recette est validée à la production de cette minie usine, on peut envisager de la lancer dans la grande usine… La vraie 😉

3/ Visite de la grande usine

Nous y voilà donc! Ici pas de négligence (et c’est pareil pour l’usine pilote), tout le personnel doit porter une tenue spécifique!

C’est à dire charlotte, blouse et pantalon! L’hygiène est primordiale pour Blédina!

Dans cette usine, tous les produits sont frais ou surgelés. Ces matières premières sont stockées par cartons ou sous plastiques qui sont eux étiquetés avec le marquage CE!

Les aliments sont cuits et broyés à 90° et ensuite sont maintenus dans des boules de chauffe où ils sont tous mélangés et le tout est gardé à 80°

S’il y a des soucis sur la chaîne, les aliments peuvent rester jusqu’à 3h dans les boules de chauffe. Passé ce délai, pour des raisons de sécurité, tout sera jeté.

Entre chaque recette, les cuves sont nettoyées. Ainsi que tous les soirs à la soude, acide etc. Il y a également des opérateurs de nuit pour nettoyer manuellement certaines pièces.

Sur la chaîne de production de petits pots, il faut savoir que le petit pot est suivi à la trace! Chaque couvercle est daté et possède un n° de codage (heure etc…)

Le petit pot est filmé quasi continuellement, passé au crible pour ainsi dire. Des caméras contrôlent à différents points de la chaîne de production.

Si le petit pot à le couvercle mal fermé, il est sorti de la chaîne, si l’étiquette est mal mise, le petit pot est là aussi sorti de la chaîne.

Il faut savoir qu’il y a quand même environ 58000 pots étiquettés à la minute!

Il y a environ 300 contrôles et analyses par jour : petits pots tronqués soit avec une bille ou un couvercle ouvert sont utilisés toutes les heures. Si par exemple, le petit pot passe quand même,

tout est arrêté et la production en cours est jetée.
Il est important de savoir qu’en cas de soucis, Blédina est dans la capacité en 2h de retrouver les produits, les lots, quand et d’où viennent les produits!

Voilà, j’ai certainement oublié certains points car encore une fois la journée a été chargée et très enrichissante!

Nous avons passé toute un excellent moment, du partage et surtout des belles rigolades avec toute l’équipe Blédina!

On se retrouve donc semaine prochaine pour le 3ème et dernier article 🙂

 

Surtout n’hésitez pas à me poser des questions si vous ne trouvez pas les réponses ici.

Vous pouvez aussi poser toutes vos questions sur « Hello Blédina« , et toutes vos questions trouveront une réponse.

Bisous bisous

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *