{La journée avait pourtant bien commencé…}

Parce qu’on essaie de ne partager que le mieux de nos vies… Mais qu’on en reste pas moins des mamans comme toutes les autres.
Il y a environ une semaine, je discutais avec Olivia de son article sur les limites de sa patience avec ses enfants.
Aujourd’hui j’y ai repensé fort fort. Je me suis dit que je n’étais pas là seule à vivre ça.
La journée avait pourtant bien commencé puisque les grandes m’ont fait une surprise en s’occupant de Théa pendant que je dormais.
Elles lui ont changé la couche, habillée et faite petit déjeuner.
Alors quand à 11h je me suis réveillée j’ai halluciné. Déjà parce qu’il était 11h mais aussi parce qu’elles avaient géré comme des chefs !

Puis Théa s’est mise à chouiner, elle voulait que je la prenne dans les bras, que je lui donne la tétée…
Ce que j’ai fais en laissant mon petit dej de côté. Je l’ai terminé… Froid.
Jusqu’à 12h30, elle n’a fait que chouiné, et je l’ai eu dans les bras.

Elles ont donc mangé et j’ai couché Théa qui était raide de fatigue.
Aller hop, c’est parti pour ma petite séance de sport de 30 minutes! 

Cool ensuite une douche et je pourrais me poser pour répondre à mes mails de retard et enfin terminer mon article sur ma dite reprise sportive…
Avant ma douche les filles ont voulu faire du slime. Pas de soucis elles le méritent après tout mais je leur dit bien de rester bien calmes.
De ne pas réveiller leur petite sœur. Car elle a besoin de sommeil et que moi je dois bosser.
Le temps de prendre une douche, lancer une machine… Théa est réveillée.
Bah oui Lina et Maély qui s’amusent à faire des prouts avec leur slime se bidonnent et claquent les portes. C’est pas faute de leur avoir répété pourtant.

Je suis fâchée. En colère même. Je ne demandais qu’une heure pourtant. Une petite heure c’est pas grand chose quand même !!!
Du coup après avoir gueulé (oui j’étais vraiment fâchée…) Maély est montée dans sa chambre pendant que la seconde est allée à la douche (oui à 15h au moins c’est fait !)
J’ai donc levé Théa qui depuis chouine et se roule par terre… pour tout… Et pour rien !
J’ai fini en larmes. Voilà. J’ai crié, punit.. Et j’ai surtout coupé tout dialogue !
J’ai envoyé un SMS à mon homme plein de désarrois… Il était démuni. Mais en même temps, seule à la maison à qui je pouvais bien écrire ?
Je m’en suis voulu par la suite de lui avoir écrit dans la précipitation, parce que lui à son boulot, moi à la maison, je ne vois pas ce qu’il aurait pu faire…

C’est 21h.
Elles sont toutes les 3 au lit.  La fin de journée ne s’est pas trop mal terminée, les filles ont joué dans leur chambre, mais Théa était quand même hyper chiante on va pas se mentir ah ah
Je suis moins fâchée. Mais toujours un peu contre moi-même en fait.
Fâchée d’avoir crié au lieu d’expliquer.
Fâchée de ne pas avoir su me contenir.
Fâchée et déçue finalement.
Cette journée avait pourtant si bien commencé.

J’ai tout de même prit le temps de leur expliquer au goûter que j’avais été hyper contente en me levant et super fière d’elles.
Mais que après j’aurai aimé qu’elles restent plus calmes et qu’elles auraient pu aller dehors si elles le souhaitaient. Que je voulais juste un peu de temps pour moi afin de leur consacrer tout le reste de ce temps à elles dans la bonne humeur.

Comme l’a dit Olivia dans son article, nous sommes toutes des mères imparfaites et le principal est de reconnaître ses erreurs.
J’y travaille.

Tu l’auras compris à la base je devais revenir avec un article sport. Ce sera finalement un billet humeur, un peu moins drôle que d’habitude mais authentique et vrai.
Bienvenue dans ma vie de maman de 3 enfants !

Et si tu te demandes alors pourquoi j’ai décidé moi aussi d’écrire cet article, qui montre qu’on peut vite être dépassée et fatiguée par/de nos enfants. C’est simple. Je suis une maman, et comme toutes, j’ai mes hauts, j’ai mes bas. Je partage avec toi le plus joli, mais ça ne reflète pas toujours la réalité. C’en est même loin des fois. Ma vie, à travers Instagram, Facebook ou encore ici c’est ce que je veux vous partager, et naturellement j’y partage le meilleur. Mais aujourd’hui je veux montrer que nous sommes toutes pareilles et que nous avons toutes nos faiblesses. Que même si mon feed est plutôt joyeux, bah en réalité c’est comme chez toi.

Cette journée avait pourtant bien commencé, il y a eu un couac, mais après une bonne discussion & des câlins, je dirais qu’elle ne se termine pas trop mal 😉

Aller on y croit le prochain article je te parle de ma reprise sportive 💪

Bisous bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *